La dédicace "indécente" de la conseillère
de Barbarin


Antoine Comte | 22/04/2016 - 18:40

En pleine tourmente des affaires de pédophilie, le diocèse de Lyon et ses principaux responsables continuent leur petite vie comme si de rien n'était.

Régine Maire, la conseillère personnelle du cardinal Barbarin et déléguée à l'écoute des victimes, a prévu de dédicacer son nouvel ouvrage le 19 mai à 18 heures à la librairie religieuse chrétienne La Procure (Lyon 2e). Le titre du livre ? "Ce que la Bible dit sur l'écoute". Un thème forcément polémique quand on se souvient de la façon dont le diocèse de Lyon et plus particulièrement Régine Maire ont géré l'affaire Preynat et notamment ses nombreuses victimes.

"Provocation et bouffonerie"

Pour Bertrand Virieux, l'une des victimes du père Preynat qui a été reçu par Régine Maire lorsque l'affaire a été révélée par Tribune de Lyon en octobre, il s'agit d'une "pure provocation et d'une bouffonnerie".

"Le thème de son livre, au début je croyais que c'était un gag. Mais même si nous ne sommes plus à une provocation près avec ce diocèse, là c'est vraiment surréaliste et indécent pour les victimes et vis-à-vis de la procédure judiciaire en cours", explique ce médecin, qui fait partie des leaders du collectif de victimes La Parole libérée lancé il y a quelques mois.

Bertrand Virieux va même plus loin et pense que même si "personnellement, il n'a aucun grief contre Régine Maire, cette dernière devrait se faire oublier". Bertrand Virieux dénonce aussi les méthodes qu'a utilisé Régine Maire lorsqu'elle a du jouer son rôle d'écoute des victimes.

"Anesthésier les victimes"

"Pour le cas d'Alexandre Dussault qui a été victime du père Preynat, elle a fait rencontrer l'agresseur et l'agressé. Elle leur a demandé de se serrer la main, de prier ensemble puis les a raccompagnés à la porte. C'est absolument scandaleux cette façon d'anesthésier les victimes et de faire croire qu'on a réglé vos problèmes parce qu'on vous a reçu. Comment voulez-vous donner du crédit à son livre sur l'écoute après de tels échecs ? Je trouve même très dangereux  qu'elle se présente comme une référente en la matière avec cet ouvrage que pourra lire le grand public", tacle Bertrand Virieux.

Régine Maire, qui est présentée sur plusieurs sites internet comme une théologienne et une psychologue de formation, a déjà publié plusieurs livres comme "Savourer l'Envangile", un ouvrage préfacé par le cardinal Barbarin. Elle ne devrait sans doute pas écouler beaucoup d'exemplaires de sa nouvelle prose vendue quand même 12,90 euros. Contactée, l’intéressée n’a pas donné suite à nos questions.