Let’s travel together.

Les 5 meilleurs parcs de Paris

Avec ses musées de classe mondiale, ses boutiques glamour et ses restaurants alléchants, il est facile de négliger le fait que l’une des meilleures façons de profiter de Paris est à l’extérieur. La ville regorge de parcs historiques, de jardins et d’espaces verts où les visiteurs peuvent se détendre comme des Parisiens.

De la perfection manucurée du Jardin du Luxembourg, qui est populaire auprès des habitants et des touristes, aux merveilles urbaines de la Promenade Plantée, les parcs parisiens vous couperont le souffle. Vous trouverez ici les plus beaux parcs de Paris.

Jardin du Luxembourg

Le Jardin du Luxembourg, le parc le plus populaire de la ville, donne un aperçu de la vie parisienne. Un couple se promène dans les bosquets de châtaigniers. Des enfants s’amusent à poursuivre des voiliers en bois autour du bassin octogonal et à rire des pitreries de marionnettes amusantes.

Sur des tables usées, des hommes âgés jouent aux échecs avec des pièces précieuses. Entre les cours, les étudiants lisent des livres. Des employés de bureau profitent des rayons du soleil en se relaxant sur des chaises métalliques vertes classiques. Des musiciens se produisent sur le kiosque à musique. Des joggeurs passent devant d’imposantes statues. Et les amis se réunissent et font des projets pour se retrouver.

Parc des Buttes-Chaumont

Les Buttes Chaumont sont l’un des plus grands espaces verts de la ville, avec des collines entretenues dissimulant des grottes, des cascades, un lac et même une île couronnée d’un temple de Sibylle. Le baron Haussmann l’a transformé d’une carrière de gypse et d’une décharge à sa forme actuelle à temps pour l’Exposition universelle de 1867. Le parc est traversé par les voies de la Petite Ceinture, une ligne de chemin de fer abandonnée du XIXe siècle, qui faisait à l’origine le tour de Paris.

Les Parisiens s’y rendent pour pratiquer le tai-chi, emmener leurs enfants à un spectacle de marionnettes, prendre un apéritif et une pizza au Pavillon Puebla, ou simplement se détendre avec une bouteille de vin et un pique-nique au coucher du soleil.

Parc Monceau

Le parc Monceau s’étend sur 8,2 hectares luxuriants et se distingue par une rotonde néoclassique à son entrée principale sur le boulevard Courcelles. Il a été conçu dans le style anglais par Louis Carrogis Carmontelle en 1778-79, avec des allées sinueuses, des étangs et des parterres de fleurs. La seule folie originale qui subsiste encore aujourd’hui est une pyramide de style égyptien, bien que d’autres éléments notables comprennent un pont modelé sur le Rialto de Venise, un arc Renaissance et une colonnade corinthienne. Pour les enfants, il y a des aires de jeux, un carrousel et des spectacles de marionnettes réguliers.

Vous trouverez dans le parc des monuments à la mémoire des compositeurs Frédéric Chopin et Charles-François Gounod (célèbre pour son « Ave Maria ») et de l’écrivain Guy de Maupassant. André-Jacques Garnerin est entré dans l’histoire en 1797 lorsqu’il a réalisé le premier saut en parachute au monde (depuis une montgolfière) dans le parc.

Jardin des Tuileries

Le jardin des Tuileries de 28 hectares, qui commence juste à l’ouest du Jardin du Carrousel et est rempli de fontaines, de bassins et de sculptures, a été conçu dans sa forme actuelle en 1664 par André Le Nôtre, architecte des jardins de Versailles. Les Tuileries sont rapidement devenues l’endroit le plus à la mode de Paris pour parader dans ses atours. Il fait aujourd’hui partie du patrimoine mondial de l’Unesco des berges de la Seine.

L’axe historique, prolongement occidental de l’axe est-ouest des Tuileries, suit l’avenue des Champs-Élysées jusqu’à l’Arc de Triomphe et, enfin, jusqu’à la Grande Arche dans le quartier des gratte-ciel de La Défense. Le musée de l’Orangerie et le Jeu de Paume sont situés à l’extrémité ouest du terrain.

Promenade Plantée

Le viaduc ferroviaire de Vincennes, laissé à l’abandon, a été réhabilité en 1993 pour devenir le premier parc surélevé du monde, avec une profusion odorante de cerisiers, d’érables, de treillis de roses, de couloirs de bambou et de lavande. Il offre une vue aérienne unique de la ville depuis trois niveaux au-dessus du sol. Le Viaduc des Arts longe la première partie, au nord, sur l’av Daumesnil, avec des ateliers-galeries d’art sous les arcades. Des escaliers permettent d’y accéder (les ascenseurs sont invariablement en panne ici).

La Promenade Plantée est plus connue sous le nom de Coulée Verte René-Dumont. En regardant vers le sud-est, gardez un œil sur le remarquable commissariat de police de style art déco au début de la rue de Rambouillet, qui a été achevé en 1991 et est couronné d’une douzaine de gigantesques télamones identiques (figures masculines utilisées comme piliers) modelés sur l’Esclave mourant de Michel-Ange.

Le viaduc revient ensuite au niveau de la rue au Jardin de Reuilly (1,5 km) ; il peut être suivi jusqu’au Bois de Vincennes (4,5 km). Cette portion peut également être réalisée à vélo ou en rollers. Une portion de 1,7 km de l’ancienne Petite Ceinture, une ligne de chemin de fer à vapeur qui a entouré le centre de Paris de la fin des années 1800 jusqu’à sa fermeture aux trains de voyageurs en 1934 et aux trains de marchandises au début des années 1990, croise la promenade à 200 m au nord du square Charles Péguy.

 

Les commentaires sont fermés.