Paroles de victimes

(Soixante-douze victimes recensées jusqu'en 1991. 18 témoignages publics)


Lettre à Preynat / Témoignage de Thony (36 ans)


Monsieur Preynat,

 

Je me présente. Je m'appel Thony et j'ai fait parti de la troupe de louveteaux Saint Luc, des années 87 à 90 (entre 7 et 10ans). 

je sais aujourd'hui, grâce au travail que je fais avec mon psychologue, que j'ai fait parti des malheureux enfants que vous avez traumatisés lors de vos agissements pervers et destructeurs.

Mon psy a réussi à refaire surgir des souvenirs affreux que mon inconscient avait enfuit au plus profond de ma mémoire pendant 26 ans. Et c'est le fait d'avoir bloqué ce traumatisme durant toutes ces années que ma vie à basculé dans la SOUFRANCE que je vais vous décrire. 

 

Depuis mon départ de la troupe Saint Luc et à mon arrivée au collège, j'ai ressenti des choses très étranges comme, au début, une timidité et une gène maladive envers les filles ou quand j'étais entouré d'une foule importante.

Des situations qu'a l'époque je mettais naturellement sur le compte du mal-être adolescent. Seulement voilà, cette gène n'est jamais partie et allait à l'encontre de ma nature expressive et expansive. 

Avec le temps cette gène a fini par se transformer en une maladie extrêmement traumatisante qu'on appel l'épilepsie et la spasmophilie. 

 

Sachant que chaque cas épileptique est différent, je tiens à vous présenter le mien : 

 

⦁ Mon épilepsie : en règle général ça intervient la nuit après une heure de sommeil. Je me réveille subitement tout transpirant avec une odeur de transpiration très inhabituelle et TRES particulière, qui me fait penser, et m'annonce la MORT.... oui la MORT... comme un combat entre moi et la MORT. Un traumatisme tel, que j'ai énormément de mal à prendre le dessus car très rapidement d'énormes sursauts s'emparent de mon corps et me projettent de partout ! Contre les murs, les meubles, enfin tout ce qui m’entoure. Et à ce moment la je ressent la MORT qui me balance comme une poupée de chiffon pour ensuite m'emporter... ce qu'elle fini par faire quand tout mes muscles se contractent, dont le cœur qui s’arrête de battre, et là je me sent partir impuissant avec ELLE... De nombreux témoins peuvent aujourd'hui en témoigner comme mes parents ou mes amis et prof du lycée lors d'un voyage de classe.Jusqu’à aujourd'hui je suis arrivé à me relever physiquement de ces crises traumatisantes, mais sur le plan psychologique croyez bien que je ne pourrais jamais m'habituer à ça... 

 

Pendant des années j'ai essayé de cacher ces crises tellement je me sentais honteux d’être un vrai légume, une merde, un déchet de l'humanité. Car sentir une force supérieure s'emparer de mon corps pour m' infliger autant de douleurs et de traumatsime, ne m'a pas permit d' avancer normalement dans la vie. Et j'arrive aujourd'hui à faire le lien de cette impuissance avec celle que j'ai ressenti lors de vos agissements sur moi. En ce qui concerne mes crises, Je mettais souvent plusieurs semaines à m'en remettre, avec cette crainte perpétuelle d'en refaire une. En plus du traitement que me prescrivait mon neurologue, je prenait aussi, souvent du lexomil ou du xanax qui rend rapidement un jeune garçon en pleine forme en un vieux légume.

 

⦁ Ma Spasmophilie : depuis pas mal d'année dès que je suis un peu fatigué et que je dois me concentrer sur des choses toutes bêtes comme pour changer de place deux objets ou réfléchir sur un sujet précis ou même faire un calcul... et bien je me mets à avoir de spasmes, ce qui est extrêmement gênant, bien entendu pour travailler, aussi bien sur un travail de bureau que manuel. J'ai d’ailleurs raté mon dernier examen à cause de ça et de ma gène maladive de l'époque. Il y aussi une gestion du stress qui devient de plus en plus compliquée à gérer.

 

Voici Monsieur Preynat, le cadeau que vous m'avez laissé à cause de vos agissements. Je ne souhaiterais pas ça, même à mon pire ennemi...

 

En plus du traumatisme extrêmement violent que j'ai subi et que je subi toujours, ce problème de santé m'a fait rater ma vie scolaire, ma vie professionnelle et ma vie sentimentale.

 

À l'heure d'aujourd'hui je suis en dépression depuis plus de 3 ans avec beaucoup de difficultés à retrouver une situation stable aussi bien sur le plan professionnel que sur le plan affectif. Je n'ai d'ailleurs jamais réussi jusqu'à aujourd’hui à me stabiliser. J'ai aujourd'hui 36 ans et je devrais être dans une situation de construction et d'avancement dans ma vie. Au lieu de ça et des souffrances que j'endure encore aujourd’hui à cause des crises, et bien je fini par me retrouver dans une attitude infantile et irresponsable. Et cela est du au fardeau beaucoup trop lourd à porter de mes problèmes de santé. Je suis devenu obèse et alcoolique à cause de ces problèmes.

 

Vous avez bousillé MA VIE Preynat 

 

Il y a derrière tout ça une rage de vaincre ce problème et surtout une rage de vivre ! 

Je suis encore actuellement un peu perdu dans mes capacités à pouvoir me battre mais j'essaye et je veux y arriver !

 

Donc sachez une chose Monsieur Preynat, vous m'avez marqué à vie de vos actes dégueulasses et infâmes ! Et je ne vous oublierai jamais...